e-PressAfrica
African online press portal.

Développement de la riziculture en Côte d’Ivoire

CI MOTORS CORPORATION: www.cimotorscorp.com ( +225 2720 01 05 19)

www.afrikafreelance.com

Le directeur général de Côte d’Ivoire Motors Corporation, Mamadou Camara, dans une interview qu’il nous a accordée, s’est dit très déterminer à accompagner le programme du gouvernement pour le développement de la riziculture avec ces machines bien adaptés pour ce secteur.

Pouvez-vous présentez votre structure à nos lecteurs ?

Je suis Mamadou Camara, directeur général de CI-Motors Corporation. Nous sommes concessionnaires de machine agricole de marque CHALION. Nos produits sont vendus dans le monde entier. Nos produits sont ISO qualifiés et acceptés dans les pays agricoles dans le monde. Tous ceux qui ont acheté nos machines ont été satisfaits. Depuis le 19 janvier 2015 date de notre création, nous avons envahi le marché pour répondre aux besoins des  agriculteurs ivoiriens. Notre orientation première est axé sur la culture riz et du  vivrier. Etant donné que la politique du chef d’Etat est axé sur l’autosuffisance du riz, le président veut faire de la Côte d’Ivoire, un grand pays  producteur et d’exportateur de riz dans un prochain avenir. Grace à l’organe régulateur du riz en Côte d’Ivoire qui est (l’Agence de développement de la culture du riz (ADRIZ)), nous sommes arrivés à atteindre en 3 ans plus de 2 045 535 T  de production de riz. De ce fait, non seulement nous vendons les matériels mais aussi nous conseillons, formons et accompagnons nos clients à l’utilisation de nos machines. Je souligne que nous sommes concessionnaire de la marque CHALION et représentant exclusif dans les pays de l’UEMOA. Comme nous savons que les banques n’accompagnent presque pas, nous faisons la prestation sur le labo, la semi et la récolte. Cela permet aux producteurs d’obtenir le résultat souhaité. En ce moment, nous sommes sur des  projets  pilote allant de 400 à plus 1000 ha et cela  dans différente région de Côte d’Ivoire. Avant de vendre nos machines, nos ingénieurs font l’analyse du projet de l’acquéreur. Comme nous savons que les riziculteurs n’ont pas assez de moyen, nous faisons de crédit direct. Mais, nous demandons au moins 5 jeunes gens que nous formons à l’utilisation de nos machines et aussi à l’entretien. Nous les accompagnons pendant 3 ans gratuitement.

Que faîtes- vous durant ces 3 ans ?

Nous leurs conseillons et ensuite nous faisons le suivi de nos machines(le client est responsable des pièces détachés et consommable). Nous envoyons nos techniciens  former nos clients sur leur site et cela facilite la formation. Si il ya des handicapes, il faut qu’on puisse les corrigés sur place. Depuis  deux ans, nous sommes satisfaits de nos résultats parce que nous répondons correctement aux besoins de nos clients.

Nous étions au SARA 2017. Nous avons donné des interviews, surtout à la Radio Côte d’Ivoire. Nous envisageons faire le tour de la Côte d’Ivoire pour nous faire connaître..

Mamadou Camara DG de Motors Corporation

Vous dites que vos bilans en 2 ans sont satisfaisants. Alors que vous êtes  toujours pas bien connu auprès des agriculteurs Ivoiriens ?

Nous étions au SARA 2017. Nous avons donné des interviews, surtout à la Radio Côte d’Ivoire. Nous envisageons faire  le tour de la Côte d’Ivoire pour nous faire connaître.

Est-ce qu’il ya des facilités de ventes de nos machines ?

Evidemment, nous facilitons aux clients de l’achat de nos machines. Généralement, quand les agriculteurs viennent, ils ont une partie du cash qu’ils versent et la somme restante, ils le règlent à la récolte.

Comment se fait-il la collaboration entre vos techniciens et les clients ?

La collaboration se fait de la sorte :

Le technicien se charge de former les opérateurs et de faire l’entretien technique gratuitement pendant 3 ans mais le client reste responsable de pièces détachées et consommable.

Avez-vous des plantations ?

Non, nous envoyons nos machines dans les plantations de nos clients pour faire des prestations de service.

Dans quelle région, avez-vous des contrats ?     

Nous sommes au stade de finalisation des contrats de la région du centre et du nord-ouest.

www.investinblackworld.online

Avez-vous des contrats avec les industries  agricoles ?

Oui, nous avons des contrats avec les industries agricoles pour des prestations de services mais également avec le ministère de l’agriculture qui fait l’acquisition et la distribution  des machines à travers ses différentes institutions.

Croyez-vous que la Côte d’Ivoire peut-il nourrir sa population avec son riz locale ?

Oui, il suffit qu’on se mette au travail. Notre riz local est très riche d’ailleurs et nous pouvons faire l’exportation avec la marque made in Côte d’Ivoire. Nous avons des équipements à CI-Motors Corporation pour réussi ce défi.

Etant concessionnaire, quel solution proposerait vous à l’Etat de Côte d’Ivoire pour que ce pays soit le premier producteur mondial de riz?

Je crois qu’ils  ont déjà mis une bonne stratégie en place. D’ailleurs, nous avons été invités à la mise en place de cette stratégie. Il a été prévu en janvier 2018 la construction de 30 usines de traitement de riz. Des partenariats ont été signés dans ce sens. Et, il y aura l’interprofession de riz. Je crois que ce plan à déjà débuter. Et, cela nous  positionne parce que pour atteindre cet objectif, il faut mécaniser le secteur.

Quel est votre mission ?

Notre mission, c’est de mécaniser au maximum ce secteur, faciliter le travail des agriculteurs et de devenir le n°1 dans la prestation de service et meilleur fournisseur des matériels agricoles en Côte d’Ivoire et dans la sous-région. Il faut souligner que nous avons  des machines à travers la Côte d’Ivoire.

Je pense que vous allez remporter la palm d’or ?

Rire !  Je ne doute pas pourvu que mes clients soient satisfaits.

Votre mot de fin ?

Nous  ne regrettons pas d’avoir investir dans ce business et nous  prions Dieu afin d’avoir une bonne visibilité et une vision continue  dans notre affaire.  Nous  sommes venus apporter nos grains de connaissances aux jeunes et à la Côte d’Ivoire. Nous  voudrions noter qu’il y a beaucoup d’opportunité en Côte d’Ivoire. Nous avons beaucoup à faire en Côte d’Ivoire. Nous  vous remercions d’avoir pensé à nous et nous  voudrions profiter de votre micro pour dire aux Ivoiriens que CI-Motors Corporation est là pour répondre aux besoins des agriculteurs que ce soit au niveau de l’acquisition et de la prestation de service(le labour , la semi et la récolte ).

Propos recueillis par

Moussa Camara ( Nasopresse.com)

Source:https://nasopresse.com/np-developpement-de-la-riziculture-en-cote-divoire/

 

Partagez

Les commentaires sont fermés, mais trackbacks Et les pingbacks sont ouverts.

ArabicChinese (Simplified)EnglishFrenchGermanPortugueseRussianSpanishSwahili